EuroLeague jour 2 : le clasico pour le Barça, Monaco s’offre le champion

par Baptiste Fauthoux

« Euroleague fire right now » (l’euroligue est folle en ce moment). Ce sont les mots que Mike James a choisi dans son tweet vendredi soir pour décrire l’incroyable deuxième journée d’Euroleague. Des matchs serrés jusqu’au bout, des instants clutch, et des surprises… c’est ce que l’on va décrypter dans ce résumé.

Aux côtés d’Adrien Moerman, ancien joueur de l’Anadolu, Mike James repart avec une deuxième victoire en C1. – Photo : Euroleague

Le chiffre de la journée : 6

Sur les neuf matchs d’Euroleague, sept se sont terminés sur un écart ne dépassant pas les 7 points, dont trois se sont prolongés en prolongation. 5,4, c’est l’écart moyen de point sur la journée, ce qui en fait la journée la plus compétitive dans l’histoire de l’Euroleague. Une journée très serrée donnant lieu à des fins de matchs épiques et suffocantes. Dans ce lot, l’Alba Berlin continue son bon début en créant la surprise sur le terrain de Milan (74-80, a.p*) notamment grâce au très altruiste Tamir Blatt (13 points et 9 passes décisives).

Baskonia s’est imposé également après prolongation face au Partizan Belgrade dans un match de très haut niveau (103-97, a.p). La Virtus Bologne s’offre sa première victoire de la saison en disposant du Bayern Munich (66-63) grâce à son collectif et une bonne défense. Tandis que le Panathinaïkos a sécurisé sa première victoire à l’extérieur sur le parquet de l’Etoile Rouge de Belgrade (75-77) avec une très belle performance de l’international lituanien Marius Grigonis (17 points, 21 d’évaluation).

Le fait marquant : Le Barca redevient maître du clasico

Défait la journée passée sur son terrain face à l’Olympiacos, les catalans avaient à cœur de débloquer leur compteur en euroligue. Double enjeu dans cette rencontre, puisque le Real Madrid a tout pris aux barcelonais lors de leurs dernières confrontations. Demi-finale d’euroligue, finale de la Liga ACB ou Supercoupe d’Espagne, les madrilènes ont tout raflé. Dans ce duel, il est donc également question de redorer le blason.

Pendant près de 35 minutes, les locaux démontrent toutes leur puissance, et que même privée de Nikola Mirotic, ils sont une des meilleures équipes d’Europe. Tomas Satoransky (12 points, 7 rebonds, 6 passes décisives) martyrise Sergio Rodriguez au poste bas, tandis que Jan Vesely (13 points) et Sertac Sanli (14 points) font régner la loi dans la peinture. La victoire semble acquise à 4 minutes du terme (74-62), mais ce serait mal connaître l’immortel madrilène. Gabriel Deck (21 points) permet à lui tout seul (11 points dans les quatre dernières minutes), de redonner espoir au Real Madrid de recoller à 75-73 à 15 secondes de la fin de la partie.

C’est seulement après une ultime tentative de Sergio Llull, que le public barcelonais pouvait souffler plus exulter. Sarunas Jasikivicius positivait en conférence de presse : « Dans cette partie de la saison, il est vraiment important d’apprendre, de prendre la victoire… mais la victoire n’est pas aussi importante que l’apprentissage. Mais je pense que nous sommes devenus une meilleure équipe aujourd’hui. »

Malgré sa remontée au score, le grand Real s’est fait contré en terrain catalan. – Photo : Euroleague

Le bilan des français : Monaco bat le champion dans la polémique, l’ASVEL sur le fil à Valence

En principauté, les hommes de Sasa Obradovic sont venus à bout du champion en titre après prolongation. Mais l’Efes Istanbul ressort très frustré de cette défaite. En cause, une faute non sifflée sur Vasilije Micic dans les derniers instants du match (82-82, 40ème). Alors que ce dernier tentait un tir en suspension à 3 points, Jaron Blossongame et John Brown, sont retombés sur son pieds. Dans un communiqué, l’Euroligue a admis l’erreur des arbitres qui auraient dû accorder trois lancer franc à la star serbe. Ce fait de jeu n’enlève en rien la magnifique performance de la Roca Team porté par un Alpha Diallo omniprésent (15 points, 9 rebonds et 7 passes décisives). Mike James (19 points), Donatas Montiejunas (14 points) et l’ancien stambouliote Adrien Moerman (14 points) ont également contribué à cette victoire de prestige (95-92, a.p)

De leur côté, les hommes de TJ Parker ont beaucoup souffert face à Valence. L’ancien de la maison Chris Jones a fait très mal à ces anciens camarades (13 points à la mi-temps), mais s’éteindra petit à petit au fil de la rencontre. Du côté villeurbannais, Nando De Colo, contenu à 8 points après 3 quarts temps, est sorti de sa boîte au meilleur des moments pour doubler son compteur final (16 points). Bien secondé par Youssoupha Fall (10 points et 13 rebonds), l’ASVEL a profité d’une décision d’arbitrage litigieuse pour s’imposer sur le fil 76 à 77.

À Valence, Youssoupha Fall a fait la loi dans les raquettes face à son ancien coéquipier Chris Jones. – Photo : Euroleague

Le MVP de la journée : Sasha Vezenkov

Grâce à ses 23 points et 14 rebonds lors de la victoire face au Zalgiris Kaunas (90-80), Sasha Vezenkov est élu MVP de la journée. Déjà nominé parmi les candidats au titre de MVP, l’intérieur bulgare repart sur de très solides bases. Dans la lignée de son Eurobasket de haut niveau (26,8 points et 12,2 rebonds de moyenne), Sasha Vezenkov veut encore progresser pour porter l’Olympiakos aux sommets de l’Europe. C’est la 5ème fois qu’il remporte cette distinction depuis mars 2021.

La déclaration : « Ce qu’il s’est passé, c’est la beauté du basketball »

Malgré la défaite frustrante contre Baskonia après prolongation, Zeljko Obradovic a tenu un discours plein de classe en conférence de presse. « C’est très difficile de dire quoi que ce soit parce que je pense que nous avons bien joué. C’était très facile pour nous de gagner le match dans le temps réglementaire. Ce qu’il s’est passé, c’est la beauté du basket. Félicitations à Baskonia. Les deux équipes se sont battues jusqu’au bout ». Le Partizan aura à cœur d’ouvrir son compteur, pour sa première à domicile face à Milan.

Le gros tir de Markus Howard pour égaliser contre le Partizan, avant d’apporter la victoire à Baskonia en prolongation.

Les résultats complets de la journée :

Jeudi 13 Octobre :

Etoile Rouge de Belgrade – Panathinaïkos : 75 – 77
AS Monaco – Anadolou Efes Istanbul : 95 – 92, a.p
FC Barcelone – Real Madrid : 75 – 73
Virtus Bologne – Bayern Munich : 66 – 63

Vendredi 14 octobre :

Olympiakos – Zalgiris Kaunas : 90 – 80
Fenerbahce Istanbul – Maccabi Tel Aviv : 86 – 71
Baskonia – Partizan Belgrade : 103 – 97, a.p
Milan – Alba Berlin : 74 – 80, a.p
Valence – ASVEL : 76 – 77

Lisez aussi

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Accepter En savoir plus