Nets – Bucks : Misez sur des Bucks revanchards

par Luca Antonelli

Après avoir subi une très lourde défaite (125-86) à Brooklyn dans la nuit de lundi à mardi, Giannis Antetokounmpo et ses coéquipiers devront se ressaisir à domicile. Le collectif de Kevin Durant a su profiter de la maladresse de Milwaukee à trois points sur ces deux premiers matchs, un problème qui avait déjà coûté cher aux Bucks les années précédentes…

Menés 2-0 par les Nets, les Bucks doivent impérativement se relever à domicile pour avoir une chance dans la série.
Photo : David Dow / NBAE via Getty Images

Malgré la blessure de James Harden au bout de seulement 43 secondes dans la série, les Nets ont pris une avance confortable face à un adversaire que l’on attendait plus résistant. La force des Nets, cette année, repose sur le talent offensif monstrueux de leur roster. Des armes telles que Durant, Irving et Harris, ou encore des seconds couteux comme un Blake Griffin qui semble avoir retrouvé sa jeunesse, contribuent tous à cette domination. Cependant, la sérénité des hommes de Budenholzer réside dans leur défense. C’est cette opposition des forces qui se situe au centre de la confrontation.

Les clés du match

La clé des deux premier succès de la série pour la franchise de Brooklyn a été l’adresse (28,5 % à trois points dans le Game 1, 50 % dans le Game 2). Le monde du basket est bien sûr fasciné par l’attraction offensive du trio Durant-Harden-Irving, mais il ne faut pas négliger l’apport de Joe Harris, létal derrière la ligne. En effet, les talents offensifs de Brooklyn représentent une telle menace que les défenses adverses sont forcées, sur quelques possessions, de laisser l’ailier faire ce qu’il sait faire le mieux : tirer. Tout cela ne doit pas nous faire oublier l’arme ultime en Playoffs que représente KD, capable de survoler n’importe quelle défense, bien épaulé par quelques tirs clutch de Kyrie.

La domination semble totale pour les hommes de Steve Nash, mais c’est sans compter les moves précieux des Bucks durant la saison régulière. L’apport de PJ Tucker apporte beaucoup en intensité défensive, tout en étant une menace non négligeable dans le corner. Mais la véritable différence avec les années précédentes est le remplacement par le catastrophique Bledsoe en Playoffs, par Jrue Holiday. Coéquipier idéal et qui colle parfaitement avec l’ADN Bucks, il a su s’intégrer rapidement dans ce collectif. Il incarne l’espoir d’un renouveau chez les fans de Milwaukee, lui qui aura pour mission de défendre sur Irving.

Après tout cela, difficile de prévoir un gagnant, mais le tournant du match repose sur Khris Middleton. Son adresse à trois points notamment est primordiale pour la franchise, car les 20 % et 29,5 % du parking affichés par son équipe lors des deux premiers matchs ne seront pas suffisants face à l’armada des Nets.

Cette année, Giannis Antetokounmpo n’est plus défendu de la même manière que face au Heat de la bulle. Il va ainsi pouvoir porter plus son équipe en se reposant un peu moins sur cette adresse extérieure. Malgré un petit désaveu dans la seconde rencontre (18 points et 11 rebonds), son premier match à 34 points, 11 rebonds et 4 passes à 16-24 au tir nous conforte dans sa capacité à porter les siens.

Le double MVP devra donc faire un match complet, en termes de statistiques ET de minutes jouées, comme il l’a montré au tour précédent. Cela permettra à ses coéquipiers de trouver des tirs ouverts, et de se reposer davantage sur ses shooteurs, à l’image de Middleton, Forbes, Holiday ou encore Connaughton qui feront mal aux Nets. Brook Lopez devra également se ressaisir et peser davantage face à la raquette friable des Nets, plus que jamais prenables compte tenu de l’absence d’Harden.

Injury Report

Milwaukee BucksBrooklyn Nets
Donte DiVincenzo (pied) – OUTJames Harden (ischio-jambier) – OUT
Jordan Nwora (hanche) – TBDJeff Green (pied) – OUT
Spencer Dinwiddie (genou) – OUT

Pronostic

Mon pronostic pour ce match est donc une victoire à domicile autoritaire pour ces Bucks afin de relancer la série. Tout cela pour une cote de 1,66 sur Winamax.

Lisez aussi

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Accepter En savoir plus