Les Knicks offrent une nouvelle chance à Tom Thibodeau

par Benjamin Moubeche
Publié le Modifié le
Carmelo Anthony (New York Knicks) et Tom Thibodeau (Chicago Bulls) au Madison Square Garden de New York.

Après deux mois de recherche et de nombreux entretiens, les Knicks ont choisi d’offrir le poste de coach en chef à Tom Thibodeau. L’ancien entraîneur des Bulls et des Wolves serait en train de finaliser un accord de cinq ans avec la franchise new-yorkaise et Leon Rose, son nouveau président. La signature est attendue dans un futur proche.

Parmi les premiers candidats annoncés pour remplir cette fonction, Thibodeau a déjà une grande expérience en NBA. Avec l’actuel management de l’équipe, il espère redorer le blason de Knicks en manque de résultats depuis des années — 21 victoires et 45 défaites cette saison. New York stagne dans les bas-fonds de la Conférence Est avec un effectif à restructurer, ce à quoi Thibodeau devra tenter de remédier à son échelle.

Au cours de ce long processus de recrutement, 11 candidats ont pu passer un entretien avec Leon Rose. Certains d’entre eux, notamment Jason Kidd et Kenny Atkinson, seront restés dans les petits papiers des Knicks jusqu’à la décision finale. Avec un contrat de cinq ans, le Front Office montre sa confiance en ce choix et en la capacité de Thibodeau à diriger les bleus et orange.

Coach of the Year en 2011, Thibodeau a connu cinq postseasons avec Chicago. Par sa tendance à accorder un temps de jeu excessif à ses meilleurs éléments, on lui reconnait cependant une part de responsabilité dans les nombreuses blessures de Derrick Rose. Thibs sort d’une expérience difficile avec les Timberwolves, les amenant d’un côté à une première qualification en Playoffs en 14 ans, mais d’un autre à une séparation chaotique avec Jimmy Butler.

Assistant coach des Knicks de 1996 à 2004, Thibodeau a souvent exprimé une volonté de revenir en tant que coach en chef. Avec un noyau jeune notamment composé de RJ Barrett, Mitchell Robinson et d’un lottery pick lors de la prochaine Draft, l’entraîneur du plus jeune MVP de l’histoire aura un rôle important à jouer dans le développement des joueurs. Il devra néanmoins corriger ses mauvaises habitudes en accordant du repos à ses pièces maîtresses et une plus grande importance à la profondeur de son effectif.

Si New York a l’espoir d’attirer une star par la Free Agency ou par un trade lorsque l’occasion se présentera, le Front Office de la franchise ne peut plus répéter les mêmes erreurs indéfiniment. Avant de penser à de telles opérations, il faut que les Knicks montrent un certain progrès. Cette fois-ci, ils devront garder patience et mettre en place de solides bases, pour avoir une monnaie d’échange significative en cas de transfert ou des arguments convaincants pour les agents libres — à l’image des Nets et des Lakers l’année dernière.

Engager un nouveau coach en chef représentait déjà une étape importante dans le projet de Leon Rose, mais il reste encore beaucoup à faire pour que les Knicks se réconcilient avec la victoire.

Photo : Nathaniel S. Butler/NBAE via Getty Images

Commenter

Lisez aussi

Ce site utiliser des cookies pour améliorer votre expérience. Accepter En savoir plus