Timberwolves : une vente sous condition

by Enzo Brule
MINNEAPOLIS - NOVEMBER 09: Kevin Garnett #21 of the Minnesota Timberwolves receives an award from Glen Taylor for being a member of the 2004-05 all-defensive first team and the 2004-05 all-NBA second team prior to tonight's game against the Los Angeles Lakers on November 09, 2005 at the Target Center in Minneapolis, Minnesota. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and /or using this Photograph, user is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement: Mandatory Copyright Notice: Copyright 2005 NBAE (Photo by David Sherman/NBAE via Getty Images)

C’est une bombe qui est tombée ce mardi soir : Glen Taylor, propriétaire historique des Minnesota Timberwolves et du Lynx, met en vente sa franchise.

Un milliard de dollars, c’est le prix approximatif pour faire l’acquisition d’une franchise mythique où est passé Kevin Garnett, qui espère pouvoir devenir le futur propriétaire. Avec un groupe d’associés, la légende des Wolves travaille actuellement avec Glen Taylor pour prendre les rênes de la franchise. « Pour Garnett, ce projet revêt un caractère personnel, en raison de l’histoire qui le lie à la franchise », explique The Athletic. « Il veut racheter l’équipe et la garder dans le Minnesota. »

Les fans accordent évidemment une importance considérable à cette annonce, et la peur de voir les Timberwolves déménager grandissait jusqu’à ce qu’une troisième information fasse surface. « On a dit à tout le monde que (l’équipe) doit rester dans le Minnesota », a déclaré Taylor. Pour vendre, le propriétaire actuel exige donc que la franchise ne soit pas déplacée — ce qui est également valable pour le Lynx. Les franchises NBA et WNBA doivent continuer de cohabiter dans la même arène, le Target Center sera ainsi toujours occupé par les fans.

Les tractations de vente ne doivent cependant pas gêner le sportif. La franchise, qui était en difficulté, se porte de mieux en mieux et l’évolution de la vente pourrait troubler certains membres des différentes équipes du Minnesota.

La situation économique risque de changer certains plans pré-vente des Wolves. La crise économique affecte évidemment le Minnesota et les fans ne pourront pas forcément remplir la salle comme à leur habitude. Les tarifs des articles commercialisés par la franchise devront certainement diminuer, une préoccupation de plus pour le(s) futur(s) propriétaire(s). Le prix de vente a d’ailleurs dû être fortement revu à la baisse au vu du contexte financier et sanitaire des États-Unis.

Photo : David Sherman/NBAE via Getty Images

You may also like

Leave a Comment

Ce site utiliser des cookies pour améliorer votre expérience. Accepter En savoir plus