WNBA Draft 2020 : Une Draft exceptionnelle sous bien des aspects

by Benjamin Moubeche
Vue générale de la Draft WNBA 2019

Cette nuit se tenait la Draft 2020 de la WNBA dans des circonstances aussi tristes qu’exceptionnelles. Cette année, pas de cérémonie ou de tapis rouge, mais une Draft virtuelle, en visioconférence. Pas de poignée de main ou d’images des joueuses posant avec leur nouvel uniforme, mais tout de même une sélection riche en talent et pleine d’avenir.

Évidemment, nous aurions préféré nous passer de telles mesures. Mais dans le contexte actuel, la solution qui a été retenue était la meilleure. Aux États-Unis, le Coronavirus a déjà fait 35.000 morts sur 700.000 cas. Le monde du sport est en pause, les événements sont annulés les uns après les autres. Et pour la WNBA, dont la saison commence traditionnellement en mai — bien qu’il semble difficilement possible de reprendre si tôt —, aucun risque ne pouvait être pris. Tant sur le plan sanitaire que dans l’organisation de la compétition.

Ce n’est cependant pas ce climat qui doit détourner notre attention du principal : les joueuses. Cette nuit, Alyssa Altobelli, Gianna Bryant et Payton Chester ont toutes les trois été nommées picks de Draft à titre honorifique. Sans surprise, c’est Sabrina Ionescu qui a été sélectionnée par le New York Liberty avec le 1er choix.

Premier tour

1. New York Liberty : Sabrina Ionescu – G, Oregon

La star d’Oregon n’a pas volé le first pick. Parmi les joueuses les plus prolifiques de l’histoire du circuit universitaire, Ionescu fait preuve d’une grande adresse et d’une excellente vision de jeu. Est-elle prête pour la WNBA ? C’est à la Team USA qu’il faudra le demander, elle qui a dû s’incliner face aux 30 points et 7 passes décisives de Ionescu. Véritable star en NCAA, l’arrière est d’ores et déjà préparée à la pression qu’impose la ville de New York. En transférant Tina Charles, le Liberty a choisi de lui donner les clefs de la franchise et de s’en remettre à son talent.

2. Dallas Wings : Satou Sabally – F, Oregon 

1,93 m et 37,8 % derrière la ligne à trois points, deux chiffres qui justifient la deuxième place de Sabally dans cette Draft. Joueuse d’une grande polyvalence, elle correspond parfaitement à ce dont Dallas a besoin pour reconstruire son équipe. Poste 3 ou 4 moderne, à l’aise balle en main, elle pourra impacter tous les secteurs du jeu. L’ailière des Ducks a décidé de prendre un peu d’avance, quittant l’université un an avant la fin de son cursus. Il s’agit d’un jeune talent, plein de promesses, et certainement de la plus belle prise des Wings cette année.

3. Indiana Fever : Lauren Cox – F, Baylor

Dans la continuité de la précédente Draft, Indiana renforce son secteur intérieur avec Lauren Cox. Couplée à Teaira McCowan — sélectionnée en 3e position en 2019 —, elle constituera un atout de choix pour le Fever. Du haut de ses 1,93 m, la joueuse de Baylor est très versatile et dispose d’un solide QI Basket. Elle est une très bonne passeuse et rebondeuse à son poste, ce qui lui permettra de se rendre utile très rapidement.

4. Atlanta Dream : Chennedy Carter – G, Texas A&M

Carter est une pure scoreuse. Tout comme Ionescu, elle a su faire ses preuves face à la Team USA (34 points), montrant ainsi un niveau de maturité considérable dans son jeu. Sa rapidité et sa capacité à créer pour elle ou ses coéquipiers (4.9 passes par match cette année) lui permettront certainement de jouer au poste 1 avec le Dream la saison prochaine. Dotée d’un grand talent, elle devra tout de même améliorer son tir à trois points (25% de moyenne) pour s’intégrer pleinement en WNBA.

L’équipe d’Oregon, menée par Sabrina Ionescu. Photo : Serena Morones/The Oregonian

5. Dallas Wings : Bella Alarie – F, Princeton

Alarie fait partie des joueuses les plus polyvalentes de cette classe de Draft. À 1,93 m, elle affiche des moyennes de 2,3 contres et 8,8 rebonds en quatre années avec Princeton. Capable de jouer balle en main et de tirer derrière l’arc, l’ailière formera avec Sabally un duo cauchemardesque pour les défenses de la WNBA. Ce all-around talent a un grand potentiel qui pourra se réaliser à Dallas.

6. Minnesota Lynx : Mikiah Herbert Harrigan – F, South Carolina

Prétendument intéressé par les meneurs, le Front Office des Lynx a surpris bien des observateurs en sélectionnant l’intérieur de South Carolina. Athlétique et dotée de grandes capacités défensives, elle sera capable de venir en aide à son équipe dès sa première saison dans la ligue. Son potentiel offensif reste cependant à développer.

7. Dallas Wings : Tyasha Harris – G, South Carolina

Avec leur troisième choix, les Wings ont décidé de varier leur sélection et de choisir une meneuse. La Draft de Dallas est cohérente, ils ajoutent encore une joueuse capable d’écarter les défenses à leur effectif. Faisant preuve d’une grande capacité d’adaptation et d’une certaine polyvalence, Harris aura pour mission de rythmer le jeu de cette jeune équipe.

8. Chicago Sky : Ruthy Hebard – F, Oregon

Le Sky ajoute un intérieur à son effectif déjà très profond sur les lignes arrières. Aux côtés de Ionescu, Hebard s’est montrée particulièrement efficace la saison dernière (68.5 % au tir). Visiblement capable de s’effacer au profit d’un collectif, ses capacités dans la raquette lui permettront de se fondre dans celui de Chicago.

9. New York Liberty : Megan Walker – F, UConn

À ce stade de la Draft, Walker était la meilleure joueuse disponible pour le Liberty. Intelligente et adroite, elle formera une excellente paire avec Ionescu. Capable de jouer sans ballon et de punir les adversaires à trois points, elle aura le loisir de montrer ses talents de scoreuse et de développer le reste de son jeu dans cette jeune équipe de New York.

10. New York Liberty (via PHX) : Jocelyn Willoughby – F, Virginia

La polyvalence de Willoughby a visiblement piqué la curiosité de New York. Dans une équipe encore jeune, son implication en défense et au rebond sera particulièrement appréciée. Capable de tirer derrière l’arc et de défendre plusieurs postes, elle aussi aura son rôle à jouer dans le projet du Liberty.

11. Seattle Storm : Kitija Laksa – G, Latvia

Tout comme Phoenix, les ambitions de Seattle vont bien au-delà de la Draft. Catch-and-shooter d’exception à la mécanique de tir très rapide, Laska sera en mesure de contribuer au succès de Breanna Stewart et Sue Bird la saison prochaine dans son rôle de menace extérieure. La joueuse de Latvia aura besoin d’un temps d’adaptation, mais elle saura se rentre utile à ses coéquipières.

12. New York Liberty : Jazmine Jones – G, Louisville 

Jones vient compléter le premier tour du Liberty. Une joueuse impliquée en défense trouvera toujours une place dans son équipe. À moins de travailler sur son tir à trois points, la joueuse de Louisville ne sera probablement pas considérée parmi les premières options offensives.

Deuxième tour

13. New York Liberty : Kylee Shook – F, Louisville

14. Indiana Fever : Kathleen Doyle – G, Iowa

15. New York Liberty : Leaonna Odom – F, Duke

16. Minnesota Lynx : Crystal Dangerfield – G, UConn

17. Atlanta Dream : Brittany Brewer – F, Texas A&M

18. Phoenix Mercury : Te’a Cooper – G, Baylor

19. Seattle Storm : Joyner Holmes – F, Texas

20. Los Angeles Sparks : Beatrice Mompremier – F, Miami

21. Dallas Wings : Luisa Geiselsöder – C, Germany

22. Los Angeles Sparks : Leonie Fiebich – G, Germany

23. Connecticut Sun : Kaila Charles – G/F, Maryland

24. Washington Mystics : Jaylyn Agnew – F, Creighton

Crystal Dangerfield, 16e pick. Photo : Rich Barnes/USA TODAY Sports

Troisième tour

25. Atlanta Dream : Mikayla Pivec – G, Oregon State

26. Minnesota Lynx (via NY) : Erica Ogwumike – G, Rice

27. Atlanta Dream : Kobi Thornton – F, Clemson

28. Indiana Fever : Kamiah Smalls – G, James Madison

29. Phoenix Mercury : Stella Johnson – G, Rider

30. Chicago Sky : Japreece Dean – G, UCLA

31. Seattle Storm : Haley Gorecki – G, Duke

32. Chicago Sky : Kiah Gillespie – F, Florida State

33. Las Vegas Aces : Lauren Manis – F, Holy Cross

34. Los Angeles Sparks : Tynice Martin – G, West Virginia

35. Connecticut Sun : Juicy Landrum – G, Baylor

36. Washington Mystics : Sug Sutton – G, Texas

Photo : Melanie Fidler/NBAE via Getty Images

You may also like

Leave a Comment

Ce site utiliser des cookies pour améliorer votre expérience. Accepter En savoir plus