Pro B : Lille prend sa revanche face à Denain-Voltaire

par Clément Devos
Publié le Modifié le
LMB contre DENAIN (Pro B), à Lille.

Avant le match, les deux équipes avaient le même bilan, 11 victoires et 9 défaites. Pointant à la 9e place avant cette opposition, Denain-Voltaire devait remporter cette rencontre afin de remonter au classement et être dans les places qualificatives aux Playoffs. Dans ce derby nordiste au visage très défensif, le LMBC sort donc vainqueur sur le score de 67 à 59. Les locaux se sont imposés grâce à leur défense et une meilleure gestion de fin match. Les deux Lillois, Jean Victor Traoré et Jonathan Kazadi ont été décisifs pour leur équipe dans l’issue de la confrontation.

La muraille lilloise l’emporte

Dès les premières minutes, Lille agresse son adversaire avec une défense individuelle haute. Ils ne laissent que peu d’espace sur les un contre un. À l’intérieur, les pivots lillois s’imposent et marquent leur présence dans cette bataille au poste. En attaque, Lille semble plus en place avec un mouvement de balle plus fluide. Même si les systèmes de jeu ne sont pas toujours réussis, les joueurs de Jean-Marc Dupraz scorent grâce à leurs postes 5 Nicolas Taccoen, Sherman Gay et l’ailier Jonathan Kazadi. Perdus sur le plan offensif, les Denaisiens subissent le jeu et n’imposent pas leur empreinte. La défense lilloise suffocante met hors rythme leur attaque qui n’obtient aucun shoot facile.

Les athlètes du Palais des sports de Saint-Sauveur réalisent un premier run. Ils mènent 14 à 8, mais Denain se réveille et revient à 1 point. Le coach lillois demande alors temps mort suite à ce trou d’air de la part des joueurs. Celui-ci s’avère efficace puisque l’écart grandit. Le LMBC termine le premier acte sur le score de 18 à 13 après un magnifique trois points au buzzer. 

Dans le second quart-temps, le schéma se répète. Les hommes de Rémy Valin passent sur une zone presse demi-terrain pour ralentir leurs adversaires, ce qui se montre insuffisant. En conférence de presse, le coach denaisien confirme que cette presse n’avait pas pour but de voler des ballons, mais plus de freiner la mise en place du jeu lillois. Le club lillois choisit quant à lui de faire une presse tout terrain sur le meneur adverse pour ralentir le rythme.

Sans un Tyran de Lattibeaudiere de gala, les visiteurs verraient l’écart bien plus grand. Avec ses 14 points, l’ailier fort donne le tournis à la défense lilloise cependant il est bien trop isolé pour faire passer son équipe devant au tableau d’affichage. Les deux collectifs retrouvent les vestiaires sur le score de 34 à 31 pour les locaux.

Photo : Christophe Delrue

Une fin de match digne d’un grand derby nordiste

Après la mi-temps, les joueurs de Denain regagnent le terrain avec de meilleures intentions. Plus agressifs sur l’homme et concentrés en attaque, les coéquipiers de Pierre Poupet prennent l’avantage pour la première fois du match (41-43). Le public lillois pousse son équipe, mais celle-ci semble endormie. Toutefois, elle ne prend pas l’eau et survie par ses exploits individuels. Denain ferme très bien sa raquette, ce qui gêne l’attaque lilloise. Celle-ci n’arrive plus à dérouler son jeu au poste bas et se porte donc sur du pick and roll pour ses arrières. Des joueurs tels que Maël Lebrun et Jonathan Kazadi sortent du lot et marquent leurs points sur des drives ou en sortie d’écran. Les deux équipes sont au coude à coude à la fin de ce troisième quart-temps (49-48).

Les cinq premières minutes du dernier quart sont irrespirables et le moindre panier réussi est célébré comme une victoire par les supporters lillois. Jean-Marc Dupraz change alors son cinq et fait rentrer ses titulaires sur le parquet. Supérieurs dans de nombreux domaines, Tacccoen et ses coéquipiers prennent le lead. En effet, le cinq majeur du LMBC marquera 49 points sur l’ensemble de la rencontre contre 37 pour celui de Denain-Voltaire. À partir de ce moment, l’escouade lilloise reprend des couleurs.

Les adversaires n’arrivent pas à suivre la cadence imposée par les joueurs du LMBC. Effectivement, la jeunesse denaisienne, trop naïve, perd 2 ballons précipitamment dans cette fin de match. Le ratio passes décisives/balles perdues de 0,9 témoigne de cette fragilité. Du côté lillois, c’est 16 passes décisives pour 10 ballons perdues sur l’ensemble de la rencontre. La victoire s’est sans doute décidée à ce moment-là de la confrontation comme le soulignent les deux entraineurs en conférence d’après match. Lille marque donc 4 points sur ces deux ballons volés et se conforte avec un avantage de 5 points à 30 secondes du buzzer. Un dernier panier scelle le sort de la rencontre et les deux équipes se quittent après une bataille féroce dans ce derby.

Les 1600 personnes présentent ce soir-là ont assisté à une très belle confrontation entre deux équipes de même niveau. Lille continue sur sa série en empochant la victoire sur des détails, mais surtout sur un meilleur début de rencontre et une bonne gestion de fin de match. Le LMBC jouera à domicile contre le second Quimper ce mardi alors que Denain-Voltaire se déplace à Évreux vendredi prochain.

Photo : Christophe Delrue

Commenter

Lisez aussi

Ce site utiliser des cookies pour améliorer votre expérience. Accepter En savoir plus