Marcus Morris : La dernière pièce du puzzle

par Benjamin Moubeche
Publié le Modifié le
Marcus Morris (New York Knicks) au Madison Square Garden.

À Los Angeles, deux équipes courent à grandes foulées dans la même direction. Dans cette course, pas d’étapes ni de lot de consolation, seule la ligne d’arrivée compte. Il ne peut y avoir qu’un gagnant, et les Clippers font évidemment partie du peloton de tête. Désormais, Jerry West et son Front Office ont recruté un nouveau coureur afin de renforcer ses chances de remporter le sprint final face aux Lakers de LeBron James et Anthony Davis.

Jeudi soir, à 21 h (heure française), marquait la fin de la période de la saison lors de laquelle les transferts étaient autorisés. Le clan de Kawhi Leonard en a profité pour se renforcer en récupérant Marcus Morris, des Knicks de New York. Résumé du transfert :

  • Les Clippers reçoivent : Marcus Morris, Isaiah Thomas
  • Les Knicks reçoivent : Moe Harkless, premier tour de Draft 2020 des Clippers, droit d’échanger leur pick contre premier tour de Draft 2021 des Clippers, second tour de Draft 2021 des Pistons, droits de Draft sur Issuf Sanon
  • Les Wizards reçoivent : Jerome Robinson

D’après David Aldridge de The Athletic, les Clippers n’auraient pas prévu de conserver Isaiah Thomas au sein de leur effectif. Ils auront ainsi libéré deux spots dans leur roster pour tenter de signer des agents libres et les candidats au buyout restants.

Avec Andre Drummond, Robert Covington, Clint Capela et consorts, Marcus Morris était l’une des cibles les plus convoitées à la Trade Deadline. Récupérer un joueur de ce calibre n’a pas été chose aisée pour les Clippers qui ont dû se séparer d’un premier tour de Draft et envoyer Jerome Robinson dans une troisième équipe afin de valider le transfert. Il s’agit néanmoins d’une contrepartie négligeable pour une telle amélioration.

L’objectif des Clippers était de renforcer leur secteur intérieur, c’est donc une opération réussie pour cette équipe qui trouve un nouveau titulaire au poste 4. Voilà l’effectif en place après le transfert de Harkless et Robinson :

MJPatrick BeverleyLou WilliamsTerance Mann
APaul GeorgeLandry Shamet
AIKawhi LeonardRodney McGruder
AFMarcus MorrisJaMychal GreenPatrick Patterson
PIvica ZubacMontrezl HarrellMfiondu Kabengele
Effectif en place après le transfert de Harkless et Robinson

Si l’arrivée de Morris constitue une véritable upgrade, c’est d’abord en comparaison de son prédécesseur. En effet, il s’agit d’un joueur bien plus adapté au projet des Clippers que Moe Harkless.

Tout d’abord, l’ex-New-Yorkais a un léger avantage physique sur Harkless. Les deux joueurs font sensiblement la même taille et le même poids, mais le premier est connu pour sa robustesse et sa force. Si la versatilité défensive du deuxième lui permet de couvrir les postes 1 à 4, Morris est plus apte à défendre sur les intérieurs adverses — un « détail » qui sera particulièrement important si les deux équipes de Los Angeles viennent à s’affronter en Playoffs.

Aussi, à 30 ans, il aura une plus grande expérience à apporter à une équipe visant le titre. Sa mentalité s’accorde particulièrement avec celle de coéquipier, et notamment celle de Patatrick Beverley. Morris est un véritable col bleu, prêt à se donner lors des joutes printanières.

Outre ces aspects, les Morris et Harkless évoluent à deux niveaux distincts. La différence se ressent évidemment sur la feuille de stats. Compte tenu des écarts de temps de jeu et de statut des deux joueurs avant le transfert, nous avons ramené leurs statistiques individuelles à 36 minutes :

Marcus MorrisMoe Harkless
Points per 36 minutes21,88,7
Rebound percentage8,8%9,0%
3-point percentage43,9%37,0%
Offensive Real Plus-Minus0,31-1,57
Defensive Real Plus-Minus1,330,45
Real Plus-Minus1,64-1,13

Avec ses 19.9 points par match, contre 5.5 pour Harlkess, il deviendra le 5e joueur de l’effectif à plus de 19 points de moyenne sur la saison. Aucune autre équipe n’a plus de 3 joueurs partageant une telle moyenne. Cependant, il ne s’agit probablement pas de la statistique la plus importante pour les Clippers.

Là où l’équipe de Los Angeles bénéficiera réellement de ce changement, c’est dans l’organisation de leur jeu et de leurs rotations. Avec un pourcentage exemplaire de 43.9 % à trois points sur 6.1 tentatives par match, Morris est le 5e joueur le plus adroit derrière la ligne cette saison. Aucun défenseur ne pourra se permettre de laisser de l’espace à ce spot-up shooter d’élite, il représente une trop grande menace. Écarter les défenses, ce sera la principale mission de cette nouvelle recrue.

Par cette capacité, il pourra compenser les lacunes de Patrick Beverley (36.4 % à trois points) et Ivica Zubac (0 tir à trois points réussi cette saison), rendant ainsi les rotations des Clippers plus cohérentes. Marcus Morris pourrait bien être la pièce qui manquait à cette équipe pour remporter le titre.

Maintenant, Morris devra accepter de passer de la première à la cinquième option offensive, il retrouvera le rôle dans lequel il excellait à Boston. Les Clippers devront également faire attention à la Free Agency de l’ailier cet été.

D’après les insiders, les Lakers auraient refusé de céder — et grand bien leur fasse — Danny Green et Kyle Kuzma pour récupérer ce même joueur. Morris aura peut-être l’occasion de montrer qu’il est l’élément qui fera pencher la balance au moment crucial. Patience.

Photo : Logan Riely/NBAE via Getty Images

Commenter

Lisez aussi

Ce site utiliser des cookies pour améliorer votre expérience. Accepter En savoir plus