Bataille de L.A. : Premier chapitre

by Thibaud Hue
LeBron James (#23 Los Angeles Lakers) defended by Kawhi Leonard (#2 Los Angeles Clippers), L'Analyste via NBA.

Nous l’attendions avec impatience, elle s’est faite désirer mais elle est belle et bien de retour. La NBA reprenait ses droits cette nuit avec en prime un choc entre les deux équipes de Los Angeles afin de nous mettre en appétit pour démarrer cette nouvelle saison. Ce que l’on peut dire cette rencontre tant attendue a tenu toutes ses promesses.

Une affiche de taille nous était proposée pour ouvrir la saison NBA 2019-2020. Le derby de Los Angeles en hors d’œuvre pour clôturer cet Opening night. Cependant, cette bataille de L.A devait se passer de quelques éléments. Rodney McGruder et surtout Paul George – toujours en convalescence suite à son opération à l’épaule – devait déclarer forfait pour les Clippers. Côté Lakers, Kyle Kuzma et Rajon Rondo étaient indisponibles. Les Lakers commencent la rencontre avec un 5 majeur composé d’Avery Bradley et Danny Green sur les lignes extérieures, LeBron James à l’aile, Anthony Davis et Javale McGee à l’intérieur. Doc Rivers quant à lui aligne cinq attendu malgré une petite surprise sur le poste 4. Pat Beverley et Landry Shamet composent le backcourt, Kawhi Leonard sur le poste 3, Ivica Zubac en pivot et, la petite surprise, Patrick Patterson sera aligné sur le poste d’ailier fort avec la difficile mission de ralentir Anthony Davis.

Le match commence dans une atmosphère de Playoffs, le début de la rencontre est à l’avantage des coéquipiers de LeBron James. Ce dernier marquera les 5 premiers points de son équipe, dont un magnifique fadeaway jumpshot sur Kawhi Leonard. Les hostilités sont enfin lancées. Les Lakers maitrisent l’entame de match, utilisent beaucoup AD dans des situations de post-up, ce qui gêne beaucoup la défense des Clippers. La défense, d’ailleurs, n’est pas en reste sur ce quart-temps, peu de point inscrits, beaucoup d’intensité et à ce petit jeu ce sont les Lakers qui parviennent à faire le premier écart de la rencontre. Les coéquipiers de Kawhi Léonard restent au contact de leurs voisins Angelinos grâce à l’entrée de ses remplaçants : Lou Williams et Montrezl Harrell. Le 1er quart temps se termine sur un score de 25-22 en faveur des visiteurs.

Le 2ème quart débute par un mano à mano entre les deux superstars que sont Kawhi Leonard et LeBron James. Tout y passe : post-up, drive, dunk, pull-up, toute la panoplie offensive nous est montrée et c’est pur un régal pour les yeux. Emmenés par leurs Franchise Player totalement « in the zone », les hommes de Doc Rivers repassent devant leurs adversaires du soir au milieu du deuxième quart et ne lâcheront pas leur avantage jusqu’à la mi-temps. Le buzzer retentit, les Clippers mènent de 8 points sur un score de 62-54. En termes de stats collectives les Clippers terminent la mi-temps avec 57% au shoot contre seulement 46% pour les Lakers. Une domination inattendue aux rebonds pour les partenaires d’Harrell avec 23 rebonds à 16 et surtout 5 rebonds offensifs à 0.

La troisième période reprend avec le même système de jeu concernant les Purple and Gold. Le jeu ne repose que sur des post-up et isolations d’Anthony Davis et LeBron James. Schéma de jeu stéréotype que les co-équipiers de Patrick Beverley maîtrisent très bien défensivement. Mais ce début de troisième quart est un peu brouillon et les défenses prennent petit à petit le pas sur les attaques. Mais ce match va prendre une toute autre tournure à la fin de cette période quand Danny Green va prendre feu et inscrire 15 points dans le quart temps afin de permettre à son équipe de revenir dans le match. Score de parité à la fin de période, 85-85 avant d’attaquer le dernier quart.

Portés par un Harrell et un Beverley déchaînés, les Clippers n’ont pas laissé la moindre chance aux Lakers de s’imposer. L’intérieur fut totalement déterminant des deux côtés du terrain dans le money time. Protection de cercle, défense en homme à homme, spin move, and one, lancers rentrés pour maintenir l’écart quand Danny Green, dans un dernier effort, tentait de ramener son équipe. Effort vain car ce sont les Los Angeles Clippers qui s’imposent face à leurs voisins sur le score de 102-112. Le manque de réussite de leurs deux superstars fut préjudiciable pour les hommes de Frank Vogel. Les deux hommes compilent un bien triste 15/40 aux tirs, trop peu pour permettre aux Purple and Gold de s’imposer. Du côté des Clippers, Kawhi Léonard a porté son équipe, surtout dans le 2ème quart, plus discret par la suite. Le dernier MVP des Finales termine la rencontre avec 30 points, 6 rebonds, 5 passes et un joli 10/19 au shoot. Mais Lou Will et Montrezl Harrell ne sont pas en reste. Le dernier 6th man of the year finit la rencontre avec 21 points, 5 rebonds et 7 passes à 8/14. Quant à Harrell, il termine la rencontre avec 17 points et 7 rebonds avec des paniers décisifs à la fin de la rencontre. D’un point de vue collectif les stats sont une fois encore à l’avantage de la franchise de Steve Ballmer. Un meilleur pourcentage au tir global : 52% contre 44% pour les Lakers. Un avantage également aux rebonds même si cette tendance s’est rééquilibrée au fil de la rencontre (45-41). Les deux équipes ont perdu le même nombre de ballons mais les hommes de Rivers les ont mieux exploités. 25 points marqués après balle perdue pour les Clipps contre seulement 17 pour les Lakers.

Pour un premier match de saison régulière, nous avons été gâtés. Une intensité digne des Playoffs qui nous donne déjà envie d’être au mois de mai. Le collectif des Clippers a fait la différence aujourd’hui. Des séquences de jeu furent intéressantes pour les Lakers mais le manque de repères dans le jeu et de cohésion d’équipe en attaque les ont handicapés. Il faudra faire preuve de patience pour les fans des Lakers avant de voir évoluer cette équipe sur un rythme de croisière. Les Clippers débutent la saison de la meilleure des façons, en affirmant sans sourciller leur statut de favoris au titre. Les Clipps remportent le premier chapitre de la bataille de L.A, nous avons déjà pris rendez-vous pour le prochain affrontement lors du Christmas Day.

Photo : Harry How/Getty Images

You may also like

Leave a Comment

Ce site utiliser des cookies pour améliorer votre expérience. Accepter En savoir plus